L’école Kishinkaï Aïkido

L’aïkido est un art martial créé par Moriheï Ueshiba qui puise son osensei038développement dans diverses écoles traditionnelles japonaises. La pratique, à mains nues et aux armes, sont au cœur de la pratique, donnant à chacun les clés pour permettre de se défendre.

Régis par les principes d’Harmonie, de compassion et de bienveillance, l’aïkido est une voie visant à l’amélioration de soi dans tous les domaines de la vie.

L’école Kishinkaï Aïkido

Le Kishinkaï Aïkido est un courant de l’Aïkido créé par Léo Tamaki, un des grands experts européens. Aujourd’hui, fondateur de cette école mais aussi rédacteur en chef de la revue Dragon Hors série spéciale Aïkido et organisateur de la nuit traditionnelle des arts martiaux, il est un des personnages incontournables du paysage martial français. Pratiquant passionné, Léo Tamaki, découvre l’Aïkido avec Jacques Bardet, étudie auprès de Tamura Nobuyoshi, avant de partir au Japon parfaire son art.

Photo de Johan Vayriot

Photo de Johan Vayriot

Il y rencontrera nombre de grands maîtres contemporains qui l’amèneront à commencer l’étude du Shinbukan Kuroda Dojo auprès de Kuroda Tetsuzan, du Hino Budo avec Hino Akira Senseï, et suivra également l’enseignement de Kono Yoshinori Senseï. Il créera par la suite le Kishinkaï Aïkido, fruit de ses réflexions.

Kuroda Tetsuzan, photo de Frederick Carnet

Kuroda Tetsuzan, photo de Frederick Carnet

Le nom de Kishinkaï 喜振会 désigne le groupe qui se rassemble derrière la pratique qu’il propose:
– Le premier kanji, 喜, se prononce ki. Il signifie être joyeux, se réjouir. 喜 est aussi le second caractère du prénom de Tamura senseï.
– Le second kanji, 振, se prononce shin. Il signifie agiter, prospérer mais a aussi le sens d’approfondir, fukameru. 振 est aussi le premier caractère de l’école de Kuroda senseï, le Shinbukan.
– Le dernier kanji, 会, se prononce kaï. Il signifie réunion, association.

Le Kishinkaï 喜振会 est ainsi le groupe qui approfondit dans la joie, et un hommage à deux des plus grands maîtres du Budo.


Les principes de l’école

S’il existe de nombreuses écoles d’arts martiaux, le Kishinkaï Aïkido marque sa particularité en se basant sur le postulat que l’adversaire est toujours plus fort physiquement, également susceptible de dissimuler une arme. Pratiquer en utilisant la force physique perd alors tout son sens d’autant plus lorsque avec l’âge nos capacités physiques diminuent.

Nous avons à cœur au sein de l’école Kishinkaï de proposer un travail technique précis, sous-tendu par une modification de l’utilisation du corps, dans le but de développer un maximum d’efficacité avec le minimum d’effort physique. S’harmoniser au mouvement de l’adversaire, percevoir l’intention, ne pas utiliser de force, rendre les mouvements imperceptibles sont donc au centre de notre étude.

Affilié à la fédération Kishinkaï Aïkido, l’école Kishinkaï Aïkido de Limoges vous propose 6 cours adultes par semaine.

Si nos inspirations et axes de recherches sont clairs, nous pratiquons en gardant aussi l’esprit ouvert au partage et à toutes les pratiques et recherches.


Pour découvrir notre école en image:

– Démonstration de Léo Tamaki au Festival des arts martiaux de Paris Bercy:


– Reportage sur l’école Kishinkï Aïkido et Léo Tamaki:


– Interview de Léo Tamaki:

Publicités